Quand consulter ?

ROBIN-CANTALUPI-jaune.jpg

Si vous consultez cette page, c’est certainement que vous avez tenté beaucoup de choses pour lutter contre vos problèmes.

La vie nous confronte régulièrement à des pensées et des émotions négatives. Dans la grande majorité des cas, nous nous adaptons et cela suffit, nous pouvons continuer à vivre. Parfois, malgré nos tentatives de les résoudre, il arrive que ces pensées nous accrochent, tournent en boucle dans notre tête, nous obsèdent, nous terrifient… Elles perdurent et nous envahissent.

Ces événements mentaux sont inéluctables car ils font partis des réactions psychologiques normales de tout être humain. Malheureusement, lorsque nous cherchons à lutter contre des pensées ou des émotions négatives, nous les renforçons et c’est ici que les problèmes commencent. Par exemple, lorsqu’on se pose plein de questions angoissantes sur le futur, nous cherchons à « moins penser », mais plus nous essayons de moins penser, plus nous pensons. Ou bien, il peut arriver qu’on subisse un tel stress au travail qu’en rentrant chez nous, nous voulons oublier en buvant, en se jetant sur la nourriture ou en s’inquiétant encore et encore sur le futur.. Ces comportements ont tous un point commun : ils marchent à court-terme (cela permet d’oublier temporairement ses soucis) mais à long-terme, ils renforcent encore plus la souffrance (vous trouverez davantage d’information sur la Thérapie ACT en cliquant ici : Psychothérapie ACT)

Lorsque nous cherchons à éviter notre souffrance, c’est comme si nous la mettions à la porte et qu’elle revenait quelques temps après par la fenêtre… et en plus, nous gaspillons une énergie folle à agir de la sorte.

Consulter un psychologue peut être un moyen d’apprendre à explorer d’autres alternatives que la lutte perpétuelle et systématique. Cette démarche, qui peut se révéler difficile à mettre en oeuvre, est sans aucun doute la première étape du processus qui vous permettra d’aller mieux.


Premier axe d’activité du cabinet : la psychothérapie

Le cabinet peut recevoir des patients (enfants, adolescents ou adultes) dont les motifs de consultation sont les suivants (liste non exhaustive) :

  • La dépression

  • L’anxiété, l’angoisse, les phobies

  • Le manque de confiance en soi, le manque d’estime de soi 

  • Les troubles obsessionnels-compulsifs (TOC)

  • Les problèmes liés au couple, à la famille

  • Les addictions

  • Les psycho-pstraumatismes

  • Les troubles du comportement (trouble oppositionnel, mésadaptation sociale...)

  • La gestion des troubles psychiatriques

  • Les problèmes de stress au travail (hiérarchie, pression sociale, mal-être dans l’entreprise...)

  • ...

Dans le cadre d’un “commun accord” avec le patient, le psychologue peut solliciter toute une série de techniques psychothérapeutiques visant à accompagner le patient et à améliorer sa situation. Compte-tenu du fait que chaque patient présente des motifs de consultation uniques, il convient pour le psychologue de proposer des axes de travail adaptés à la singularité des personnes.

Je peux vous accompagner en psychothérapie à l’aide des méthodes comportementales et cognitives récentes issues des thérapies 3ème vague (thérapie d’Acceptation et d’Engagement, ACT) qui ont démontré à de nombreuses reprises leur efficacité sur les troubles psychologiques tels que la dépression, les phobies, les troubles anxieux… et même la schizophrénie, mais également sur les troubles cognitifs et neurodéveloppementaux tels que les troubles de l’attention ou encore les troubles des apprentissages. Couplées à ce travail, des techniques de pleine conscience, de gestion émotionnelle et de restructuration cognitive sont utilisées en fonction des problématiques.


Deuxième axe d’activité du cabinet : la neuropsychologie clinique

Le cabinet propose également des prestations en neuropsychologie. Le (neuro)psychologue est habilité à évaluer et accompagner tous les troubles qui peuvent retentir sur le fonctionnement cognitif, tels que : 

  • Les troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H)

  • Les troubles du développement (troubles du spectre autistique, asperger...)

  • Les troubles des apprentissages (dysphasie, trouble de la coordination des gestes…)

  • Les séquelles d’accidents neurologiques (traumatismes crâniens, accidents vasculaires cérébraux...)

  • Le Haut Potentiel Intellectuel (bien que ce dernier ne soit pas une “perturbation” à proprement dit)

  • Le retard intellectuel

Plutôt pour les seniors, les bilans mémoire :

  • Le diagnostic et la prise en charge des maladies neurodégénératives (Maladie d’Alzheimer, Maladie de Parkinson, Maladie à Corps de Lewy et syndromes apparentés...)

  • L’évaluation de l’évolution du fonctionnement cognitif

Les outils neuropsychologiques (tests psychométriques) qu’il utilise visent également à améliorer le (ou les) trouble qu’il faut d’abord évalué, qualitativement et quantitativement. Ce n’est qu’après cette étape d’analyse qu’il est possible de fixer un objectif.

Les évaluations neuropsychologiques que je vous propose sont singulièrement adaptées en fonction de votre profil et font l’objet d’un devis précis. Cette idée d’adaptabilité concerne aussi la remédiation cognitive (rééducation des troubles cognitifs) dont les séances sont créées “sur-mesure”, semaine après semaine, en fonction de votre profil cognitif et de son évolution.


Les troubles évoqués ci-dessus peuvent, pour la très grande majorité des cas, s’améliorer ou du moins s’atténuer. Dans sa globalité, le travail que je vous propose est structuré autour du changement présent avec pour ligne de mire l’amélioration de l’avenir, plutôt qu’autour de la rigidité du passé. Ressasser les vieilles blessures du passé devient vite paralysant. L’idée n’est pas de se couper de son passé, mais de renouveler le regard qu’on y porte dans le moment présent.

Le double mouvement ainsi poursuivi est de vous rendre autonome en procédant, dans le même temps, à l’identification et la mise en discussion des rapports que vous entretenez avec vos pensées, vos émotions et vos comportements.

  • Je reçois adolescents (plus de 16 ans) et adultes.

  • Je reçois les enfants uniquement en psychothérapie sous certaines conditions. Veuillez me contacter pour plus d’informations.

  • Le cas échéant, vous pouvez me joindre pour être redirigé vers des psychologues-neuropsychologues spécialisés chez les enfants.